Comment agissons-nous ?

« Stop aux péages trop chers ! » est une opération qui a été lancée par « 40 millions d’automobilistes » le 27 novembre 2014. Son objectif est le suivant: obtenir la baisse des prix des péages. L’association a déployé son action en plusieurs grands axes :

Nous avons pris contact avec tous les parlementaires, les présidents de partis politiques ainsi que tous les présidents de groupe, afin qu’ils se positionnent clairement en faveur ou contre une baisse des tarifs autoroutiers. La liste des « pour » et des « contre » sera rendue publique. En effet, si nous demandons à ce que les sociétés d’autoroutes prennent leurs responsabilités, il est évident que les politiques le doivent également.

Nous avons ouvert cette pétition qui sera remise à la ministre des Transports. Il est capital de montrer aux pouvoirs publics que les automobilistes, 40 millions d’électeurs, se sont mobilisés en masse pour dire stop aux péages trop chers.

Nous organisons la collecte des tickets de péage des automobilistes.

Une opération « coup de poing », dont nous gardons encore le secret, sera menée prochainement.

Si vous souhaitez nous soutenir dans nos différentes actions, vous pouvez faire un don à « 40 millions d’automobilistes » en cliquant ici.
Nous sommes une association d’intérêt général : tout versement permet la déductibilité des revenus à hauteur de 66% du montant versé à l’association.

Pourquoi la baisse du prix des péages est-elle nécessaire ?

La privatisation totale des autoroutes s’est faite au détriment à la fois de l’Etat, des Français et des usagers de la route :

Les autoroutes ont été cédées par l’Etat aux sociétés privées pour un montant de 14,8 milliards d’euros. Mais aujourd’hui, la Cour des Comptes estime à près de 24 milliards d’euros la valeur des concessions pour une durée de 30 ans, soit un manque à gagner de près de 10 milliards d’euros pour l’Etat lors de la cession.

En privatisant les autoroutes, l’Etat a renoncé aux bénéfices générés par les droits de péages. Or, les sociétés privées ont reversé environ 15 milliards d’euros de dividendes à leurs actionnaires depuis la privatisation et on estime de 34 à 39 milliards d’euros le montant total des dividendes qui devraient être amassés par les entreprises sur la durée de la concession.

Alors que le Gouvernement comptait sur l’intervention des concessionnaires pour favoriser la reprise de l’emploi, la généralisation de l’automatisation des péages et la réduction des personnels chargés de l’entretien du réseau ont conduit au contraire à la suppression de milliers d’emplois. En 7 ans, les sociétés privées ont réduit leurs effectifs de 18%.

Depuis la privatisation, la progression des tarifs des péages est systématiquement supérieure à l’inflation : ces augmentations servent à compenser la baisse de la fréquentation des réseaux autoroutiers. Ainsi, en 10 ans, le prix du kilomètre parcouru sur autoroute a augmenté en moyenne de 16,4%, soit deux fois plus vite que l’inflation.

Les tarifs exorbitants pratiqués par les sociétés dissuadent un grand nombre d’usagers d’emprunter le réseau autoroutier pour leurs déplacements. Pourtant, l’autoroute est de loin le réseau routier le plus sûr : le risque d’y être victime d’un accident mortel est 5,25 fois moins important que sur une route départementale et 6,6 fois moins que sur une nationale.

Notre rapport complet : Petite histoire des autoroutes

« 40 millions d’automobilistes », c’est aussi ça :

PROTEGER les intérêts des automobilistes auprès des parlementaires, des pouvoirs publics
et des organisations
professionnelles.

PROPOSER des solutions en matière de sécurité routière, d’environnement, d’infrastructures, de mobilité, de réglementation, d’économie ou de fiscalité.

INFORMER les automobilistes (questions juridiques, usage de l’automobile, entretien, écoconduite)…

Pour en savoir davantage : www.40millionsdautomobilistes.com